Quel est le taux d’endettement maximum ?

Dans le cadre de la souscription d’un ou de plusieurs crédits, les banques étudient le taux d’endettement de l’emprunteur mais quel est le taux maximal pour un endettement ? On vous explique tout.

Taux d’endettement : quelle est la limite ?

En France, les institutions financières et bancaires s’accordent à proposer des emprunts dans la limite de 33% d’endettement, c’est-à-dire qu’un tiers des revenus de l’emprunteur doit être au maximum consacré au remboursement d’un ou de plusieurs emprunts. En pratique, on s’aperçoit très souvent que de nombreux foyers ont un endettement maximum de 40%, une limite bien plus élevée que celle autorisée.

Le taux d’endettement est important car il permet de déterminer la marge de manœuvre d’un foyer et avoir un endettement de 40% doit rester une limite maximale car à partir de 50%, on ne parle plus d’endettement mais bel et bien de surendettement. A noter qu’une baisse des revenus ou une augmentation de mensualité liée à un taux variable d’un crédit peut par exemple entrainer une augmentation automatique du taux de l’endettement. Pour calculer votre taux d’endettement, rendez-vous sur cette page.

Peut-on dépasser 33% de taux d’endettement ?

L’endettement est important, mais il n’est pas le seul indicateur de la santé financière d’un ménage, c’est-à-dire qu’il est effectivement possible de dépasser le taux d’endettement de 33% pour financer un projet personnel, de vie ou même un projet immobilier. Ce qui importe, c’est avant tout la notion de reste à vivre. Le reste à vivre (RAV) est tout simplement le résultat issu de la déduction des mensualités et des charges fixes mensuelles sur les revenus du foyer (loyer, factures d’eau et d’électricité, assurances, etc.). Les banques qui proposent du crédit et notamment du prêt immobilier vont étudier le taux d’endettement mais aussi le reste à vivre pour dresser un profil emprunteur complet.

Il est possible d’avoir un taux d’endettement raisonnable mais avec un reste à vivre insuffisant, c’est souvent le cas dans les projets de prêt immobilier ou de regroupement de crédit, la plupart des refus sont liés à un reste à vivre insuffisant. Il est donc important pour une banque de procéder à une étude de financement en tenant compte de tous ces éléments, cela va bien plus loin que les estimations des simulateurs en ligne.

Comment réduire son endettement ?

De nombreux foyers ont un endettement trop élevé, ou tout simplement en dehors de la limite conseillée. Il est important de garder la main sur ses finances car une augmentation des charges ou une baisse des revenus peut faire basculer l’équilibre financier et notamment le rapport endettement / reste à vivre. Pour éviter ces déséquilibres et pour pouvoir faire face aux dépenses imprévues de la vie, il est conseillé de recourir au regroupement de crédit.

C’est une opération justement dédiée à la réduction du taux d’endettement et à la reconstitution du reste à vivre, l’idée est tout simplement de regrouper tous les crédits en cours dans un seul contrat, ce qui permet d’allonger la durée de remboursement et de réduire la mensualité. La simulation pour ce type de financement est entièrement gratuite, elle permet notamment d’avoir un aperçu de la nouvelle mensualité réduite.

Scroll to top