Prêt immobilier sénior sans apport

Découvrez comment obtenir un prêt immobilier quand on est sénior et que l’on ne dispose pas d’apport.

Crédit immobilier pour les séniors

Il y a deux types de séniors sur le marché des candidats au prêt immobilier, les séniors actifs ayant encore une activité professionnelle et se préparant au passage à la retraite et les séniors retraités, percevant une pension de retraite bien méritée après une carrière professionnelle. Dans les deux cas de figures, on retrouve les acquisitions se faisant à titre principal, par exemple un couple de sénior qui souhaite acheter une maison en qualité de résidence principale et les investisseurs locatifs ou séniors intéressés par la résidence secondaire. En effet, de nombreux séniors vont chercher à acheter une maison en bord de mer, un chalet à la montagne ou encore un appartement à l’étranger (Espagne, Portugal, Grèce…).

Obtenir un prêt immobilier quand on a plus de 50 ans n’est pas forcément simple, chaque situation étant différente, il faut pouvoir répondre aux besoins des séniors tout en prenant en compte leur situation personnelle et financière. Il faut donc faire appel à une banque pouvant proposer des conditions intéressantes et surtout accompagner le candidat au crédit immobilier dans son acquisition immobilière. Sénior actif ou à la retraite, l’obtention du prêt immobilier passe souvent par des comparateurs ou par les services de courtiers.

Financer un prêt immobilier pour sénior et sans apport

L’apport est un argument solide des banques, une somme permettant d’obtenir un meilleur taux ou tout simplement un prêt immobilier plus facilement. Cependant, il existe des astuces pour contourner cette exigence des banques et la première est tout simplement de savoir que ce n’est pas une obligation. C’est avant tout un argument commercial pour inciter les emprunteurs séniors à utiliser une épargne, une assurance vie ou un éventuel PEL dans le cadre de l’acquisition. Deuxièmement, l’apport sert à financer les frais de mise en place du prêt immobilier. Il faut compter environ 10% de la somme du prêt immobilier au niveau des frais, qui se composent ainsi :

  • Frais de dossier (étude de la banque)
  • Frais de garantie (hypothèque ou caution)
  • Frais d’agence immobilière (sauf si vente directe)
  • Frais de notaire (acte authentique)

Pour obtenir un prêt immobilier sans avoir d’apport, il faut savoir que les banques disposent d’un produit spécialement conçu pour l’occasion, c’est ce que l’on appelle le prêt immobilier à 110%. Cet emprunt permet tout simplement de financer l’acquisition du bien immobilier et les frais, dans un seul emprunt ou par le biais d’un prêt personnel. Par exemple, pour une maison d’un montant de 200 000 euros, la banque accordera 220 000 euros, qui se compose du prix du bien immobilier (200 000 euros) et des différents frais étant couverts par l’apport (20 000 euros).

Quelle banque accompagner les séniors sans apport ?

Ne pas avoir d’apport ne signifie pas pour autant ne pas avoir de prêt immobilier ou se retrouver avec des taux élevés. La plupart des dossiers sont proposés sans apport, pour les jeunes comme pour les séniors et c’est essentiellement le profil emprunteur qui rassurera les banques. Sur des prêts immobiliers dont les durées peuvent être longues (en moyenne 25 ans), les banques réclament des garanties solides, comme un taux d’endettement bas, une capacité à emprunter suffisante et des comptes bancaires positifs, idéalement sans rejets ou sans incidents de paiement. A cela s’ajoute la domiciliation bancaire, qui peut se présenter comme un argument solide auprès des banques et établissements de crédits.

Les banques sont nombreuses à se positionner sur le marché du prêt immobilier sans apport mais elles appliquent des politiques commerciales différentes et qui peuvent varier d’un mois à l’autre. Cela ne facilite pas les démarches pour trouver une agence capable de répondre au besoin des séniors mais les comparateurs de prêt immobiliers permettent de sonder automatiquement le marché pour dénicher les bonnes adresses. Un gain de temps non négligeable et surtout l’opportunité de financer son acquisition sans apport.

Le prêt à palier et les travaux pour les séniors

Pour les plus de 50 ans abordant la fin de leur carrière, il est important de prendre en compte le passage à la retraite et cela peut être fait dans le cadre du prêt immobilier. C’est ce que l’on appelle le prêt à palier. Ce financement va tout simplement proposer aux séniors actifs une mensualité fixe et définie dès le départ lors de l’activité professionnelle, puis un ajustement automatique à la baisse lors du passage à la retraite. Ce prêt à palier permet d’accompagner les séniors dans cette transition qui se traduit pour 90% d’entre eux par une baisse de leurs revenus, autant anticiper cette situation afin d’éviter tout déséquilibre financier pouvant remettre en question l’avenir des jeunes retraités.

Il est aussi possible de financer dans un crédit immobilier des travaux, en effet, de nombreux emprunteurs séniors investissent dans des maisons à rénover ou à aménager en fonction de leurs besoins. Les banques proposent d’inclure une enveloppe dédiée aux travaux, ce qui permet de tout financer dans un seul emprunt et qui plus est, sans le moindre euro d’apport. La capacité d’emprunt après financement peut parfois être réduite, il vaut mieux allonger un peu le crédit au niveau de la durée plutôt que de cumuler une autre mensualité avec un prêt travaux.

Penser à l’assurance emprunteur

Assurer un prêt immobilier est facultatif mais la plupart des banques vont exiger des emprunteurs séniors la présence d’une couverture ou d’une garantie pouvant remplacer cette assurance de prêt. Seul problème, les assurances tiennent compte du vieillissement et des éventuels soucis de santés qui peuvent faire leur apparition avec l’âge, cela se traduit automatiquement par des garanties supplémentaires mais une tarification plus élevée. L’assurance emprunteur peut ainsi peser lourd dans le coût total du crédit et réduire les capacités à emprunter, cela entraine parfois une remise en cause du prix du bien ou la nécessité de trouver un bien immobilier moins cher.

Plutôt que de payer le plein tarif, il peut être intéressant d’opter pour une assurance de prêt moins chère, en ayant par exemple recours à un comparateur ou un courtier en assurance. L’idée étant de trouver une couverture présentant les mêmes garanties mais un tarif plus avantageux, les banques ne peuvent s’y opposer et l’emprunteur sénior y trouve tout son intérêt. A noter que toutes les démarches liées au crédit ou à l’assurance sont gratuites et sans engagement.

Scroll to top