Devenir propriétaire sans apport

L’apport n’est pas une obligation pour accéder à la propriété ou investir dans la pierre, c’est un argument des banques pour faciliter l’obtention mais un demandeur peut obtenir de très bonnes conditions (taux, garanties) sans avoir d’apport.

Accéder à la propriété sans apport personnel

Pour devenir propriétaire, il faut déposer une demande de prêt à l’habitat et prendre soin de préciser sa situation personnelle et financière. C’est-à-dire que l’emprunteur peut être seul ou emprunter en couple, il peut avoir un apport ou pas et surtout des crédits déjà en cours. Ces renseignements sont enregistrés lors de la demande de prêt qui peut se faire en ligne, c’est une simulation gratuite et sans engagement. Le dossier va ainsi être étudié par les banques et les courtiers pour permettre au demandeur de trouver une offre de financement adaptée à sa situation et aux meilleures conditions.

De nombreux emprunteurs n’ont pas d’apport personnel à ajouter au financement, et cela est aussi bien valable pour une première acquisition que pour un investissement locatif par exemple. Il faut savoir que l’apport n’est pas une obligation, c’est un argument des banques pour faciliter l’obtention mais il est tout aussi possible de devenir propriétaire sans apport et avec un très bon taux.

Comment devenir propriétaire sans apport ?

La première étape est d’avoir recours à un simulateur de prêt immobilier qui permet de sonder les différents établissements de crédits présents sur le marché en recevant leurs offres de prêts à l’habitat. L’emprunteur peut ainsi comparer les propositions et notamment les taux proposés sur les différentes durées. Cette première approche estimative découlera ensuite sur l’étude de financement avec la mise en place du dossier, étape importante pendant laquelle l’emprunteur peut encore négocier de meilleures conditions et sans apport.

Un dossier sans apport peut tout aussi bien obtenir les meilleurs taux car ce n’est pas l’apport qui compte avant tout, c’est la capacité à pouvoir rembourser la dette dans les meilleures conditions. Un consommateur ayant des revenus stables, une situation professionnelle pérenne (CDI, fonctionnaire, gérant) et des relevés de comptes sans rejets, impayés aura un dossier de très bonne qualité et pourra facilement négocier des conditions préférentielles. Pour les personnes n’ayant pas la capacité de négocier, un courtier peut le faire à votre place.

Que peut-on négocier sans apport ?

La première chose à négocier auprès des banques est forcément le taux, certaines appliquent des barèmes mensuels en fonction des durées, mais en se présentant chez un établissement de crédit avec une offre concurrente et un taux plus bas, la banque forcera la baisse de son taux pour que l’emprunteur signe dans son établissement. Autre point, le rapatriement de livrets A ou de comptes épargnes, en plus de la domiciliation des comptes bancaire pourra faciliter la négociation avec le banquier.

Un point important à négocier est l’absence d’IRA, c’est-à-dire les indemnités de remboursement anticipés qui peuvent être demandées dans le cadre d’un rachat de crédit immobilier. Les frais de dossiers peuvent également être revu à la baisse pour limiter les dépenses. Enfin, le coût de l’assurance peut jouer dans un dossier de prêt à l’habitat, il est conseillé de procéder là aussi à une simulation d’assurance emprunteur afin de mettre la banque en concurrence car un taux de crédit bas peut cacher un taux d’assurance élevé.

Simulez votre prêt immobilier

DEMANDE GRATUITE
& sans engagement


FORMULAIRE SÉCURISÉ
Données confidentielles


Votre résultat
en moins de 3min.


Le meilleur taux
pour votre financement