Crédit crunch définition

Le « credit crunch » est une mesure prise à la suite d’une crise bancaire et financière qui consiste à réduire de façon importante l’offre de crédit sur le marché bancaire.

Principe et définition du « credit crunch »

Le terme de « credit crunch » vient de l’anglais, il signifie littéralement « resserrement du crédit » et il désigne la volonté des banques de rationner le crédit accordé aux particuliers et aux professionnels. Cela se traduit par des taux plus élevés et des conditions de souscription plus strictes. La situation de credit crunch est difficile à identifier, c’est une transition qui se fait à la suite d’une crise financière et bancaire, les banques revoient leur positionnement en matière de distribution de crédit. Parfois même, cette situation peut se produire sans hausse des taux, c’est-à-dire qu’il y a un rationnement sur les offres de prêts, qui sont moins nombreuses. Ainsi, un emprunteur ayant la capacité d’obtenir un prêt peut ne trouver aucune offre de financement.

Les conséquences du crédit crunch

Cette situation est la conséquence directe d’une crise financière qui peut toucher le monde entier, c’est d’ailleurs un effet direct de la crise des subprimes de 2008, l’offre de prêt bancaire s’était vue réduite dans un premier temps pour les PME et les professionnels au sens large. Les banques, ayant enregistré des pertes d’actifs, ont resserré leurs critères d’offre de prêt, surtout avec le besoin de liquidités. Les plus grandes puissances mondiales (USA, Japon, Europe) ont en revanche déployé des plans d’actions visant à réduire les risques de credit crunch en en augmentant les facilités de refinancement des banques centrales.